Découvrez les chercheurs : Renaud Gomez

Renaud Gomez
Je m’appelle Renaud Gomez et je suis passionné par les régions polaires. Je m’intéresse plus particulièrement à l’immense océan qui entoure le pôle sud: l’océan Austral. J’ai eu la chance d’y partir plusieurs semaine sur un bateau océanographique pour étudier la pollution humaine directement sur le terrain. Au cours de mon voyage j’ai croisé des manchots, des albatros et des éléphants de mer !
En 2015-2016, j’ai été le parrain de la classe de 4ème d’Emilie Garing du collège Rudolph Steiner de Verrière-Le-Buisson.

Témoignage de chercheur : Maïté Lacarra

huskies-273409_640Maité Lacarra, chercheuse de l’Association APECS-France accompagne les élèves de l’école Gustave Caillebotte dans leur projet de recherche. Les Savanturiers l’interroge sur son expérience :

Les Savanturiers : En quoi consistent vos travaux de recherches ?

M.L : J’ai étudié la physique à l’université, J’aime essayer de comprendre le monde qui nous entoure afin d’évaluer l’impact que nous avons sur celui-ci. J’ai donc dirigé mes étude vers l’étude du climat l’atmosphère-l’ocean.  Etant passionnée par le continent Antarctique, j’ai donc réalisé un doctorat en Océanographie Physique sur « la formation d’eau dense sur le plateau Antarctique ».  Jai eu la chance de me rendre Antarctique près de la base française Dumont d’Urville lors de missions scientifiques. La-bas, à bord du bateau l’Astrolabe, j’ai pu réaliser des mesures de salinité, température, oxygène  afin de réaliser mes recherches.

Les Savanturiers : Quelles recherches mènent les élèves que vous accompagnez ?

M.L : Les élèves sont partis en expédition dans les Alpes cet hiver. Ils étaient chargés de mesurer la Température durant toute l’expédition. Afin d’étudier les différentes variations de température durant la journée pendant une semaine. Ils ont récolté et analysé les données de température d’une station météo proche de leur lieu de l’expédition. Ils ont alors constaté que la température à augmenté durant ces 30 dernières années, et ce malgré des diminutions et des augmentions de température durant la journée et la semaine.

Ils ont aussi demandé aux habitant de la région s’ils ont vu des traces du réchauffement climatique sur les glaciers, afin de voir s’il y avait eu une augmentation de température et si cette augmentation avait eu des impacts dans cette région

Les Savanturiers : Qu’est-ce que cette expérience éducative vous apporte personnellement ?

M.L : Cette expérience me permet de transmettre mes connaissances scientifiques, ainsi que mon expérience acquise durant l’expédition en Antarctique.Il est important de sensibiliser les jeunes au changement climatique. Ce sera le combat de leur siècle. Je pense qu’ils doivent avoir quelques connaissances pour se positionner de manière critique face aux discours sur le climat. On entend un peu de tout et n’importe quoi sur le changement climatique.

Les Savanturiers : De quelle manière accompagnez-vous les jeunes Savanturiers ? Comment voyez-vous votre rôle?

M.L : Mon accompagnement a été un peu difficile à mettre en place car j’ai quitté le monde de la recherche. Je travaille donc pendant que les élèves sont en classe. J’ai donc beaucoup été en contact avec le professeur et j’ai rencontré un élève qui m’a interviewé un samedi après-midi. Cette interview a été retransmise dans la classe afin que les élèves sachent ce que j’avais fait et ce que je savais du réchauffement climatique. Durant cette interview, je les ai guidé afin qu’ils essaient de voir comment ils pouvaient étudier les impacts du changement climatique durant leur expédition.

Durant une soirée à l’école, 2 jours avant le départ de l’expédition, j’ai rencontré tous les élèves avec leurs parents. On remettait aux élèves les vêtements qu’ils avaient fabriqués, ainsi que le rôle qu’ils devraient tenir durant l’expédition. C’était une très belle cérémonie.

Les Savanturiers : Y a-t-il quelque chose qui vous a surpris/étonné/amusé dans vos échanges avec les élèves ?

M.L : J’ai très peu interagi avec eux.Il est donc très difficile de répondre à cette question. Mais j’espère vivement les rencontrer au mois de mai ! Et ce que j’ai retenu d’eux, c’est surtout leur enthousiasme à l’idée de partir en expédition, leur soif d’aventure !

Deuxième visite d’Anne-Claire

« Notre » glaciologue est revenue nous voir ce matin, pour partager à nouveau avec nous sa passion pour les mondes polaires et ses expériences de terrain en Arctique !

Comme les élèves de la Maison de l’Enfance, identifier les sons des différents animaux, présentés par les chercheurs !

http://maisondelenfant.fr/la-minute-de-lili-5-fevrier-2015-la-2eme-visite-danne-claire-bihan-poudec-glaciologue-dapecs/

Les glaciologues dans la classe !

Le 27 mars 2015, les glaciologues Emmanuel Poisson-Quinto et Anne-Claire Bihan-Poudec.

De retour de son séjour d’un mois au Groenland, Emmanuel a partagé son expérience avec nous. Ils nous a raconté des détails de son voyage, et nous a même montré un film qu’il a réalisé ! Merci Emmanuel et Anne-Claire !

http://maisondelenfant.fr/amys-minute-27th-of-march-2015-glaciologists-emmanuel-poisson-quinto-and-anne-claire-bihan-poudec-come-to-see-us/

Découvrez les chercheurs : Maïté Lacarra

Maïté LacarraJe suis Maité Lacarra, passionnée par le continent Antarctique. J’ai réalisé un doctorat en Océanographie Physique sur « la formation d’eau dense sur le plateau Antarctique » J’ai eu la chance de me rendre Antarctique près de la base française Dumont d’Urville lors de missions scientifiques. La-bas, à bord du bateau l’Astrolabe, j’ai pu réaliser des mesures de salinité, température, oxygène afin de réaliser mes recherches.

École Brossolette : Questions au chercheur

Les élèves de l’École Pierre Brossolette communiquent avec Elsa, chercheuse de l’APECS-France. Découvrez leurs échanges sur ce blog !

Bonjour Elsa,

Nous sommes 23 élèves (15 filles et 8 garçons) et nous sommes très contents d’échanger avec une glaciologue !
Nous avons des questions à vous poser :

  • Voyez-vous des glaciers ? Tijani
  • Où habitez-vous ? Firdows
  • Comment arrive l’électricité à l’endroit où vous êtes ? Salma
  • A quel endroit êtes-vous exactement ? La classe
  • Est-ce que vous avez vu de nombreux animaux ? Tom
  • Grâce à quoi ou comment les animaux résistent au froid ? Akan
  • A quel âge avez-vous commencé cette expérience ? Elodie
  • Pourquoi avez-vous voulu travailler sur les glaciers ? Nolane
  • Restez-vous pour longtemps en Antarctique ? Stefania
  • Est-ce qu’il y a beaucoup de glaciers en Antarctique ? Inès
  • Etes-vous toute seule ? Laura
  • Où dormez-vous ? Clara
  • Aimez-vous votre métier ? Inès
  • Vendez-vous des glaciers ? Charly
  • Qui vous a fait découvrir ce métier ? Süeda
  • Est-ce que vous avez de l’eau chaude, du chauffage ? Eva et Laura

Nous sommes actuellement en classe de neige dans les Alpes à La Clusaz.
Notre école se trouve dans l’est de la France à Tomblaine, près de Nancy.

Nous nous sommes posé des questions sur les glaciers que nous mettrons sur le blog ce week-end.

N’hésitez pas à nous envoyer des photos (la maîtresse a dropbox, google…ou autre).

A très bientôt

Les @brossocm21

La réponse d’Elsa
Bonjour à toute la classe !

Enfin une réponse en direct de Dome C, Antarctique !
Nous sommes en plein été, il fait une température idéale de -30°c
environ, et le soleil brille nuit et jour ! Drôle d’endroit…

Je vois que vous avez plein de questions super intéressantes. Comme je manque un peu de temps, je vais y répondre peu à peu, voilà  déjà 3 réponses !


L’autre détail pratique, c’est que je ne peux envoyer que de très
petits fichiers d’ici ! On est très limité avec internet…
Pendant que vous lisez ces premières réponses, je vais continuer mes
devoirs et répondre aux suivantes !

Je travaille beaucoup dans mon laboratoire en ce moment (je découpe  des carottes de glace, et j’analyse la composition de la glace pour trouver des traces d’éruptions volcaniques). Mais j’ai  bientôt fini, je vais avoir un peu plus de temps dans les jours à  venir pour répondre à vos questions !

Et si vous pensez à de nouvelles questions, n’hésitez pas !

Profitez bien de la classe de neige. Avec ou sans neige ?… : )

A bientôt,

Elsa