exposé : l’effet de serre

Antonin, Karl, Erwoan, Youssef

Antonin, Karl, Erwoan, Youssef

Qu’Est-ce que l’effet de serre ?

 

 

 

 

 

Pour nous aider à comprendre le phénomène, Karl nous a apporté une serre miniature! Celle-ci nous aide à nous représenter l’atmosphère e le rôle qu’elle joue sur les végétaux donc la vie!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Commentaire : « La Terre a comme une enveloppe, qui au contact des rayons du soleil, réchauffe la Terre, ce qui entraine le réchauffement climatique. S’il n’y avait pas cette enveloppe, il ne ferait pas chaud sur Terre, donc il n’y aurait pas de vie. »

 

 

 

 

 

Au cours du siècle dernier, la température à la surface de la Terre a augmenté de 0,6°C tandis que le taux de gaz carbonique dans l’atmosphère progressait de 25%. Selon la plupart des scientifiques, ces événements sont liés. le gaz carbonique est un gaz à effet de serre, ce qui signifie qu’il absorbe des infrarouges, la chaleur rayonnant de la Terre. Son excès est dû à l utilisation massive des combustibles fossiles ( charbon ,pétrole et gaz ) pour le chauffage , les transports et l industrie. Plus l’atmosphère contient de gaz carbonique et plus la chaleur y reste piégée, ce qui entraine le réchauffement climatique global.

 

Expérience pour montrer la conséquence de l’acidité de l’eau sur les coquillages.

Voici la deuxième expérience réalisée en classe toujours suivant les instructions de Renaud :

Dans un deux récipients , on place une craie qui représente la matière des coquillages.

Dans le premier on va verser de l’eau et dans le deuxième on ajoutera du vinaigre (même quantité pour les deux liquides) qui représente l’eau polluée plus acide.

Chacun note ses hypothèses sur ce qui va se produire après avoir ajouté les deux liquides.

Puis on verse les liquides, et voici ce que l’on a pu observer au bout de quelques minutes :

Dans le récipient avec l’eau, la craie n’a pas bougé. Dans le deuxième avec du vinaigre, la craie est attaquée par l’acidité et elle se dissout.

Conclusion : Une eau polluée rendue plus acide va abîmer , voir détruire les coquillages…

craie + vinaigre

craie + vinaigre

craie + eau

craie + eau

Expérience pour montrer la présence de dioxyde de carbone dans l’eau.

Nous avons réalisé 2 expériences en classe suite à l’intervention de Renaud. Nous n’avions pas eu le temps de tout faire lors de sa venue! Nous avons donc suivi à la lettre ses instructions pour réaliser les expériences suivantes.

Expérience 1 pour montrer la présence de dioxyde de carbone dans l’eau ( les océans) :

Dans un 1er verre , on a versé de l’eau : ce verre représente l’eau non polluée naturelle des océans.

Dans un deuxième verre , on a versé du vinaigre (même quantité que l’eau) : ce verre représente l’eau des océans contenant plus de dioxyde de carbone à cause de la pollution.

Nous ajoutons une solution (test Ph) qui montre l’acidité de l’eau. Résultats :

– Dans le verre 1 :la couleur de l’eau est devenue verte : cela signifie que l’eau n’est pas acide, elle est sans danger.

– Dans le verre 2 : le vinaigre est devenu rouge : cela signifie qu’il y a beaucoup d’acidité.

Conclusion : la pollution et l’augmentation du rejet de dioxyde de carbone augmentent le taux d’acidité dans les océans.

résultats : verre de gauche avec de l'eau et verre de droite avec du vinaigre

résultats : verre de gauche avec de l’eau et verre de droite avec du vinaigre

 

test Ph : différentes couleurs pour montrer le degré d'acidité

test Ph : différentes couleurs pour montrer le degré d’acidité

l’intervention de Renaud notre parrain!

Notre parrain Renaud Gomez est intervenu dans notre classe Lundi 9 Mars. Voilà comment s’est déroulée notre après-midi avec lui :

Nous avons commencé par lui présenter notre exposé sur l’océanographie pour lui montrer que nous avions déjà cherché à nous renseigner sur son métier. Nous avons pu ensuite échanger un peu sur son métier et son quotidien lors de sa campagne océanographique en Janvier dernier. Renaud a ensuite mis en place une expérience pour nous montrer la fonte des glaces. Pendant que Renaud installait et préparait le matériel nous avons schématisé l’expérience. Dans un premier aquarium, on place une île avec un bonhomme dessus. On remplit l’aquarium avec de l’eau jusqu’aux pieds du bonhomme. Au dessus de l’eau, on attache à l’aquarium un bloc de glace.

Dans un deuxième aquarium, on place aussi une île et un bonhomme, on ajoute de l’eau + un bloc de glace dans l’eau de manière à ce que l’eau arrive aussi aux pieds du bonhomme.

Dans les deux cas, nous laissons au feutre une marque témoin du niveau de l’eau sur les aquariums.

La question à laquelle nous devions répondre était : Est-ce que le niveau de l’eau va augmenter dans les deux cas?

Chacun a écrit son hypothèse puis nous avons attendu 1h pour voir le résultat.

En attendant, Renaud nous a montré ses photos de manchots (et non pas de pingouins comme il nous l’a expliqué!)et ses vidéos montrant la vie à bord du bateau. Toutes ces images  nous ont fait rêver!

De retour en classe, nous constatons le résultat de notre expérience: Dans le 1er aquarium, le niveau de l’eau a augmenté mais pas dans le 2ème aquarium.

Pourquoi???On s’interroge mais personne ne trouve véritablement la solution : heureusement, Renaud nous explique : Avec le poids de la glace dans le bac 2, le niveau de l’eau était naturellement élevé. Quand la glace a fondu, le niveau de l’eau n’a pas augmenté! A l’inverse, dans le 1er bac, la glace ne touchait pas l’eau au départ ; l’eau de la glace qui a fondu a augmenté le niveau de l’eau.

Dernier cadeau de Renaud avant son départ : il nous offre des plumes de manchots rapportés de son voyage !

Merci Renaud pour ton intervention !

aquarium 2 avec de la glace placée dans l'eau.

aquarium 2 avec de la glace placée dans l’eau.

aquarium 1 avec de la glace au-dessus de l'eau.

aquarium 1 avec de la glace au-dessus de l’eau.

exposé 5 : Les conséquences du réchauffement climatique

Antoine, Mohammed, Anas, Bijan

Antoine, Mohammed, Anas, Bijan

Notre groupe a travaillé sur des conséquences du réchauffement climatique :

Le réchauffement climatique est un phénomène d’augmentation de la température moyenne des océans et de l’atmosphère terrestre. A cause du réchauffement climatique les animaux comme l’ours sont de moins en moins nombreux car l’habitat de l’ours (banquise) fond pour la même raison que les iles sont inondées par la mer.

Les Conséquences sur le climat :

Le réchauffement entraîne la perturbation des conditions météorologiques à travers le monde. Les phénomènes extrêmes, tels que les ouragans ou les tempêtes de neige devraient se produire plus souvent.

Les conséquences sur l’agriculture :

Le réchauffement climatique entraîne des sécheresses dans des régions qui ne connaissaient pas, jusque là, de pénurie en eau. Les agriculteurs devront s’adapter en changeant de cultures ou en cultivant des variétés résistantes à la sécheresse.

Les conséquences sur les habitats :

Si le réchauffement continue, certaines régions du monde deviendront plus chaudes alors que d’autres se refroidiront. Ces modifications des lieux de vie entraîneront des disparitions ou des migrations d’espèces.

 

exposé 4 : effet du réchauffement climatique dans le grand nord

Tim, Meryl, Julien, Soann

Tim, Meryl, Julien, Soann

Notre groupe a travaillé sur les effets du réchauffement climatique dans le Grand Nord.

A cause du réchauffement climatique les températures augmentent de 2°C .La banquise arctique a perdu  plus de 8% de sa superficie et 40% de son épaisseur.  Si la banquise du pôle nord venait à fondre et surtout l’inlandsis du Groenland  , le niveau des océans monterait de 7 m partout dans le monde.

D’après le service canadien de la faune, les 12000 ours polaires recensés à l’ouest de la baie d’Hudson donnent déjà des signes de fragilité. Les ourses femelles mal nourries sont trop faibles pour faire des petits , et les nourrir convenablement. Les oursons ont perdu en moyenne 15% de leurs  poids. Parfois, il arrive que des ours blancs affamés fouillent les poubelles pour trouver de la nourriture.

Les troupeaux de rennes sont victimes d’une conséquence indirecte du réchauffement :  la glace. En effet, le sol qui dégèle à 0°C regèle très vite dès que la température baisse un peu. Mais la glace est plus dure que la neige, et les rennes n’ont pas assez de force pour la briser à coups de sabot et atteindre leur nourriture! La taille des troupeaux diminue peu à peu.

des ours polaires

des ours polaires

 

exposé 3: la biodiversité des fonds marins

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La biodiversité marine est l’ensemble de la diversité biologique propre aux océans ou en dépendant très directement. Elle est en forte régression ( du point de vue de la richesse trophique notamment depuis plus de 50 ans ) incontestablement du fait des activités humaines et en particulier du fait de la surpêche et de la pollution et artificialisation des fleuves, estuaires, ports et zones côtières.

Définition :

richesse trophique : relations entre les êtres vivants (qui mange qui)

artificialisation : constructions, aménagements faits par les hommes.

Comme exemple de la biodiversité nous avons choisi de travailler sur l’éléphant de mer.

L’éléphant de mer peut peser jusqu’à 3,7 tonnes.Il plonge sans cesse à chaque fois pendant plus de vingt minutes pour chasser les calamars et les poissons.Pour étudier les courants profonds,les scientifiques utilisent des courantomètres.   Fixés au fond ,ces engins enregistrent les mêmes caractéristiques  que les bouées de surface.Depuis peu,les chercheurs disposent d’un allié inattendu;les éléphants de mer!En effet,ces mammifères marins descendent jusqu’à1800 mètres pour se nourrir.

éléphant de mer

éléphant de mer